Fatigue (asthénie) – Fiche pratique n°17

 

Vous avez la vitalité d’un flan oublié au bas du frigo, le moindre effort vous coute « un bras » ? Ne cherchez pas, vous êtes fatiguée. La fatigue est un manque d’énergie permanent qui empêche d’effectuer le moindre effort physique. L’ensemble du corps est affecté par la fatigue. Si celle-ci apparaît après un effort elle est d’origine cardio-vasculaire, elle disparaît après l’effort, elle est d’origine digestive. En effet, le système cardio-vasculaire sollicité pendant l’effort augmente le manque d’énergie latent, alors qu’une fatigue qui s’atténue après un effort correspond à une évacuation des toxines pendant cet effort. Si la simple idée de l’effort à fournir vous épuise votre fatigue est psychique. Elle s’accompagne d’une tendance dépressive.
Ce mal relativement banal mais jamais normal est en réalité un véritable signal d’alarme de dysfonctionnement l’organisme et il mérite que l’on y prête attention !
Les premières victimes de la fatigue sont les femmes. Réveils nocturnes liés aux enfants en bas âge, courses pour conduire les petits à l’heure à l’école, sauts dans les transports en commun, journées intenses de travail, approvisionnement hebdomadaire du garde-manger familial, ménage, repassage, préparations des repas, suivi scolaire des enfants…et femme fatale le soir ! Ce stress quotidien, qui dépasse pour certaines femmes les possibilités de résistance d’un individu normal, est une des principales causes de la fatigue des femmes. Certains aléas hormonaux ou exclusivement féminins viennent majorer cette fatigue : approche des règles, ménopause, début de grossesse et, surtout, les règles. En médecine chinoise « le sang véhicule l’énergie et l’énergie véhicule le sang » ce qui explique la fatigue qui apparait quand on « se vide » de son sang.

 

Les hypothèses sur les origines de la fatigue sont diverses et variées, hygiène de vie déplorable, consommation excessive d’alcool et de tabac, alimentation déséquilibrée (régimes draconiens), sédentarité, sommeil perturbé ou insuffisant, stress (surmenage) chocs affectifs (deuils, divorce, chômage …).
En BioSanté, trois niveaux structurent l’organisme : physique, organique et psychique. A chacun de ces niveaux correspond un type de fatigue.
Les fatigues physiques sont des fatigues structurelles, dues au fait que le corps n’est plus capables de faire face à l’effort qu’on lui impose. Il en résulte des problèmes articulaires, des problèmes musculaires ou ligamentaires (lumbago, déchirure, entorse).
Les fatigues organiques sont des fatigues fonctionnelles où les viscères ne remplissent plus la fonction qu’il exerce physiologiquement. Il en résulte des problèmes respiratoires, digestifs, cardio-vasculaires, hormonaux, sexuels (bronchite, diabète, infarctus, impuissance).
Les fatigues psychiques, sont des fatigues neuro-dystoniques quand le système nerveux central n’est plus suffisamment alimenté pour remplir son rôle « d’ordinateur ». Il en résulte des problèmes émotionnels et psychologiques (baisse de la mémoire, de la concentration, angoisse, dépression, instabilité).

 

Commander la fiche complète n°17 – Fatigue (asthénie) :
  




Mise à jour…

Bio Sante Au Feminin